Portrait de Jean-Louis PREISSER

Pêcheur à la mouche alsacien

Jean Louis Preisser en Colombie Britannique avec un beau saumon coho

Jean-Louis PREISSER demeure à Strasbourg (67), où il est né en 1939. Pudique, presque timide, il ne se livre pas facilement, mais pour celui qui saura le mettre en confiance, Jean-Louis sera une source intarissable et vivifiante de passion de la pêche à la mouche. Cette passion le guide en permanence dans son approche des matériaux, des rivières, de la nature, jusqu’à sa philosophie de la vie.

Jean-Louis était jusqu’en 2005 l’un des derniers maîtres canniers français, spécialiste du bambou refendu. Il fabrique encore de rares modèles de ces merveilleux outils de pêche et n’a de cesse de perfectionner ses modèles les plus récents (cf. photo infra).

Sa manière de pratiquer la pêche à la mouche

Un équipement de qualité fait maison
  • Débuts à la mouche : 1957
  • Techniques mouche pratiquées : toutes les techniques
  • Techniques mouche préférées : noyée avec train de 3 mouches
  • Cannes préférees pour cette technique : bambou refendu PREISSER 8 à 9 pieds, # 5
  • Moulinets préférés pour cette technique : artisanal (1998-J.Claude Chenavas), en duraluminium, multiplicateur, avec ratio 1/3 ; LOOP evotec LW 4 seven
  • Soies préférées pour cette technique : Devaux WF 5F, Teeny T130 à pointe plongeante
  • BDL préférés pour cette technique : queue de rat Devaux (1,50 m) + pointe 20°/°°, suivie de 3 brins décroissants (70 cm) en 18, 16 et 14°/°°
  • Ses mouches préféres : Ephémère corps jaune montage parachute en sèche, noyées en plumes molles (cf. photo infra), corps tressé ou vynil rib pour les nymphes, streamer lapin noir avec casque tungstène
  • Rivières préférées : Murg, Forbach et Kinzig en Allemagne. Skeena et ses affluents en Colombie Britannique au Canada.
  • Réservoirs préférés : Réservoir des Cigognes à Seltz (67)
  • Poissons pêchés préférés : Tous les salmonidés
  • Meilleurs souvenirs de pêche à la mouche: Sa rencontre au bord de la Murg, en 1996, avec Reinhold Bruder, ancien champion d’Allemagne de casting, qui est devenu son ami depuis cette rencontre.
le train de mouches noyées classique de Jean-Louis Preisser

Son « angoisse créative », qui le motive dans une recherche permanente, et le souci d’amélioration de tout ce qu’il touche, en fait également un extraordinaire monteur de mouches et un pêcheur hors pair. Se nourrissant de toutes ses rencontres et des connaissances existantes, il partage volontiers ses expériences. Vous ne le rencontrerez plus en Colombie Britannique, où il aimait traquer les truites steelhead et les saumons cohos. Jean-Louis pêche désormais essentiellement l’espace Rhénan. Vous aurez peut-être la chance de le rencontrer en Alsace (réservoir des Cigognes) ou en Allemagne (Murg, Kinzig).

Jean-Louis Preisser en 2017
Jean-louis Preisser présente une série de ses cannes en bambou refendu
Votre Note
[Total: 2 . Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*