la Bruche

> vers l’actualité du mois

l'auteur sur la Bruche à Molsheim, en automne
Sur la Bruche à Molsheim, en automne

La Bruche est bien peuplée en truites fario, auxquelles s’ajoutent de plus en plus souvent, désormais même à Schirmeck, des poissons blancs d’accompagnement : chevesnes, vandoises, ablettes spirlin, goujons. À partir de Heiligenberg les ombres communs sont bien implantés et elle recèle quelques truites arc-en-ciel ayant grossi dans la rivière. Le saumon y remonte régulièrement depuis 1999.

Prenant sa source à 680 mètres d’altitude au Climont (Vosges granitiques), la Bruche coule pendant 78 km jusqu’à son confluent avec l’Ill peu avant Strasbourg. Elle est classée en 1ère catégorie jusqu’à Dinsheim, pendant 44 km. Riche en insectes aquatiques (baetidés, rithrogena, ephemerella ignita, trichoptères, plécoptères), elle présente une succession de radiers, plats, courants, typiques des cours d’eau du piémont.

Les truites n’y sont pas énormes, un poisson de 35 cm y est un beau spécimen (mon record personnel à la mouche y est de 45 cm, en 2002, sur le parcours no kill de Schirmeck), mais elles sont sauvages et se défendent avec malice et vivacité. Les ombres atteignent le plus souvent à peine 30 cm, mais quelques specimens de 35 à 45 cm peuvent gober votre mouche à l’occasion.

Les AAPMA y sont nombreuses à se partager les lots de pêche. De nombreuses associations qui jalonnent la Bruche limitent le nombre de leurs membres, mais certaines délivrent néanmoins des cartes vacances ou journalières. C’est notamment le cas pour la Haute Bruche, Wisches, Muhlbach, Urmatt, Mutzig, Molsheim.

Quelques parcours spécifiques ont vu le jour au cours des dernières années de l’amont vers l’aval, un parcours mouche no-kill à Fouday (1° cat -2005), et un autre à Schirmeck (1° cat-1997), un parcours mouche en réserve active à Muhlbach sur Bruche (1° cat -2003), une réserve active à Molsheim (2° cat – 2006) et un parcours no kill à Wolxheim (2° cat -2003). Vous y trouverez une densité plus intéressante qu’ailleurs, de beaux poissons, certains dépassant largement le kg. Des cartes à la journée y sont généralement disponibles . Vous trouverez tous les détails sur le site Cartes de pêche en France.

le 30 mai 2019 sur la Bruche à Urmatt


Actualités du mois de juillet 2019

Actualités: La chaleur est arrivée avec le mois de juillet. La canicule des tous derniers jours de juin n’a pas fait de bien à la rivière. Eaux basses et quelques algues filamenteuses ont envoyé les poissons dans les quelques courants bien oxygénés. Si les conditions ne sont pas trop extrèmes, nous pourrons quand même aller traquer les truites fario dans la partie amont de la bruche. Chaleur, soleil et eaux basses se conjuguent pour nous rendre cette quête difficile.

Actualités C.B.F. : Ma sélection des 7 modèles (20 mouches) « indispensables » est disponible.Une sélection de 24 mouches pour la saison est également disponible.

Pour voir le compte rendu de ma dernière séance de pêche sur la Bruche, cliquez ici ou sur la photo ci-dessous .

truite fario de la Bruche , prise sur une EBF-1
fario de la Bruche, prise le 30 mai 2019 sur EBF-1

Il y a bien sûr d’autres rivières intéressantes pour la mouche en Alsace. La Moder, l’Eichel, la Lauter, la Sauer, le Giessen, ou l’Andlau dans le Bas-Rhin, la Fecht, la Doller, l’Ill, la Lauch, la Liepvrette ou la Thur dans le Haut-Rhin, mais la Bruche est l’une des plus belles, et elle est chère à mon coeur.

Si vous voulez des renseignements sur l’une ou l’autre de ces rivières, faites un tour sur le site de la fédération des AAPPMA du Bas-Rhin, ou celui de la fédération du Haut-Rhin .

Votre Note
[Total: 1 . Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*